POLYARTHRITE JUVENILE ( Maladie de STILL)

24-01-2011, par Dr MOMBLANO Patricia

Problèmes majeurs:
- Obstruction des voies aériennes possible
- Diminution de l'extension du cou

Description:
- La maladie de Still est essentiellement une maladie de l'enfant, c'est un rhumatisme inflammatoire. Elle représente la forme systémique des arthrites chroniques juvéniles. Plus rarement elle peut survenir chez l'adulte. Il s'agit d'une maladie chronique évoluant par poussées. Débute avant l'age de 15 ans. IL existe une grande variété, elle peut apparaitre sous des formes bénignes ou fatales.
- Associe l'atteinte d'une ou de plusieurs articulations: arthrites, durant au moins 6 mois, des signes systémiques avec hyperthermie, éruption cutanée, douleurs articulaires et pharyngées, adénopathies, splénomégalie. le facteur Rhumatoïde est négatif. Le tableau inflammatoire est majeur.
- Touche les grosses articulations mais aussi les interphalangiennes et le rachis cervical. Parfois les corps vertébraux sont soudés, il peut exister une sub luxation atlo-axiale. Le patient adopte des attitudes antalgiques, la marche est limitée, les articulations se déforment.
- Asthénie, anorexie, amaigrissement .
- Diminution de la mobilité de la mâchoire inférieure, un trismus peut exister.
- Les anomalies du squelette peuvent diminuer les réserves respiratoires.
- Attention à la fonction hépatique (auto Anticorps)
- La cause est malconnue: auto-immune? auto-inflamatoire(Orphanet)?
- On peut voir des complications à type de péricardite, épanchement pleural.
- Le traitement repose sur l'aspirine et les anti inflammatoires non stéroidiens, ensuite les corticoides à fortes doses. Les immunosuppresseurs (Methotrexate), les anti TNFsont egalement proposés.

Implications Anesthésiques:
- Dédouanner une sub luxation cervicale.
- Évaluer l'étendue de l'atteinte.
- Évaluer les possibilités d'intubation, éviter hyperextension cervicale en cas de subluxation pré existante
- Traitement corticoïde à poursuivre et à supplémenter si nécessaire; en cas de traitements par les immunosuppresseurs respecter l'aseptie. Se méfier des risque hémorragiques de l'aspirine en fonction de la chirurgie.
- Attention à la position sur la table d'opération, installation prudente tenant compte des douleurs et des déformations.


RETOUR SOMMAIRE

Voir en ligne : ORPHANET
* JUVENILE RHEUMATOID ARTHRITIS
Author: Murali Poduval, MBBS, DNB, (Orthopedics), Associate Professor, Consulting Orthopedic Surgeon, Department of Orthopedics, Pondicherry Institute Of Medical Sciences, India
Coauthor(s): Atul R S Bhaskar, MBBS, MS, FRCS, MCh, DNB (Orth), Assistant Professor, Department of Orthopedics, K J Somaiya Medical College Hospital; Consulting Staff, Department of Orthopedic Surgery, BSES MG Hospital, India


* ARTHRITE CHRONIQUE JUVÉNILE
Dr Frédéric . Rouquier