CUSHING (Syndrome et Maladie de )

29-03-2013, par Dr MOMBLANO Patricia

Problèmes majeurs:
- Hypertension artérielle
- Obésité, diabéte, ostéoporose
- Bilan électrolytique anormal avec alcalose hypokaliémique,
- Hypoglycémie néonatale

Description:
- Ensemble de manifestations cliniques liées à un hypercorticisme
- Causes : hypersécrétion surrénalienne ou iatrogène
-*- - Maladie de Cushing d'origine Hypophysaire par adénome et hypersécrétion d' ACTH, ou par sécrétion ectopique d'ACTH (Syndrome Paranéoplasique)
-*- - Syndrome de Cushing d'origine surrénalienne ou par excès de prise de glucocorticoides

- Hypercortisolémie avec Rétention sodée, alcalose hypokaliémique
- Intolérance au glucose, diabète sucré fréquent
- Lithiases rénales
- Leucocytose
- Obésité facio tronculaire, "Buffalo's neck", cou court
- Hirsutisme
- Faiblesse musculaire périphérique
- Ostéoporose précoce par décalcification, faiblesse musculaire
- Hypertension artérielle
- Céphalées

Implications Anesthésiques:
- Équilibrer diabète, rétablir équilibre hydroélectrique, rétablir normovolémie
- Évaluation cardiaque
- Évaluation hydroélectrolytique
- Lors de sécrétion ectopique d'ACTH la spironolactone freine la perte urinaire en K et diminue la volémie en excès (action anti aldostérone)
- Évaluation respiratoire :Insuffisance respiratoire par l'obésité et atrophie musculaire
- Possibles difficultés d'intubation (Buffalo's neck)
- Risque de fracture vertébrale par ostéoporose.
- Tendance hémorragique augmentée
- Risque infectieux
- Surveillances de la glycémie
- Prévenir l'insuffisance surrénalienne (1): collaboration avec l'endocrinologue afin d'éviter un sous ou surdosage
-* en peropératoire 50 mg IV d'hydrocortisone/6hres,
-* en postopératoire: hydrocortisone 100 à 200 mg/jr
Introduire minéralocorticoides: 9alpha fuorocortisone : 0,05 mg/j; la poursuite du traitement sera fonction de la tolérance individuelle et de la fonction surrénalienne résiduelle si l'ablation était unilatérale. Si chirurgie pour autre indication que la surrénalectomie, reprendre traitement corticoïdes aux posologies préopératoires dès arrêt du stress périopératoire

-- Costa et al. proposent l'étomidate pour de tels patients en raison de la diminution du taux du cortisol revenant aux chiffres initiaux en 8 heures.



RETOUR SOMMAIRE
Voir en ligne : ORPHANET
* Information et Illustration sur site CHU-PS

* Illustration sur site NURSINGcrib.com

*(1) Protocoles Anesthésie Réanimation- 2010 - 12° édition. MAPAR Éditions