ARTHRITE DE MARIE STRUMPELL

CF Spondylarthrite ankylosante, syndrome de Bechterew

26-03-2013, par Dr MOMBLANO Patricia

Problèmes majeurs:
- Limitations des mouvements de la tête et du cou
- Limitation de l'ouverture de la bouche
- Insuffisance respiratoire restrictive

Description:
- Affection inflammatoire de cause inconnue à prédominance masculine.
- On retrouve constamment l'antigène d’histocompatibilité HLA-B27 ce qui oriente sa pathogénie vers un processus immunitaire.
- Elle touche la colonne vertébrale et les articulations périphériques et se traduit par des déformations en particulier au niveau de la colonne.
- Associe une sacro-iléite, des douleurs dans les talons (talalgies), raideur articulaire en particulier au niveau du rachis avec perte de la lordose et cyphose, le thorax (insuffisance respiratoire).
- L'atteinte d'autres organes peut exister: cardiaque (troubles de la conduction, myocardite, insuffisance aortique), uveite.
- La spondylarthrite ankylosante fait partie des "spondylarthropathies'terme général qui regroupe également les arthrites réactionnelles, et peut s'associer à un psoriasis, le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter (conjonctivite associée à une polyarthrite douloureuse fébrile, diarrhée), la maladie de Crohn, une recto-colite hémorragique, et quelques sous-groupes d'arthrites juvéniles chroniques.
- Le traitement repose sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens, souvent très efficaces; les antalgiques. En cas d'échec: recours à la Salazopyrine dont l'efficacité est inconstante, au Methotrexate (efficacité aléatoire).
La lutte contre l'ankylose rachidienne est essentielle. Elle passe par une gymnastique régulière, si possible quotidienne, et des séances de kinésithérapie.- La kinésithérapie et le maintien d'une activité physique sont fondamentaux.
L'indication des inhibiteurs de la TNFα est majeure dans les formes sévères, ils agissent sur les douleurs, le syndrôme inflammatoire, mais aussi sur l'évolution de la maladie. Ils exposent au risque infectieux et sont très onéreux.

Implications Anesthésiques:
- Évaluation cardiovasculaire.
- Évaluation de la fonction respiratoire en cas de déformations de la colonne vertébrale.
- Risque d'Intubation difficile (1) surtout en cas de cyphose importante et de limitation de l'extension du cou: prévoir le matériel d'intubation difficile, fibroscope.
- Les repères pour la réalisation d'une anesthésie rachidienne peuvent être modifiés et la technique devenir difficile (2).
- Attention à la position per opératoire surtout si existent des déformations vertébrales.
- Aseptie, les traitements immuno-dépresseurs prédisposent au risque infectieux. Les antiTNF devront être arrêtés en préopératoire en fonction de leur demi-vie

RETOUR SOMMAIRE


Voir en ligne : ORPHANET
*Information sur site Société Française de Rhumatologie

*A.F.S. ASSOCIATION FRANCE SPONDYLARTHRITES

*(1)Spondylitis Association of America:ANESTHESIA & SPONDYLITIS

*(2)Ankylosing spondylitis: lateral approach to spinal anaesthesia for lower limb surgery.
Kumar CM, Mehta M.
Canadian Journal of Anaesthesiology. 1995 Jan;42(1):73-6.